Comment fabriquer du diamant à base de Tequila ?

En parallèle des Prix Nobels, sont décernés les Prix Ig Nobel (jeu de mots avec « ignoble » en anglais) qui ont pour devise de « faire rire, puis réfléchir ». Ce prix parodique récompense chaque année les accomplissements et les recherches les plus loufoques, au rang desquelles figure la fabrication de diamants à partir de la tequila. Des chercheurs mexicains ont en effet révolutionné l’utilisation de cette eau-de-vie pour fabriquer la plus noble des pierres précieuses. Utiliser la saveur de l’agave bleu pour créer l’éclat et la préciosité du diamant résulte d’un cocktail épineux et d’un savoir-faire étonnant.

Javier Morales, Luis Miguel Apátiga, et Víctor Manuel Castaño ont découvert qu’en mélangeant 40% d’éthanol et 60% d’eau, des films de diamants de haute qualité se formaient. L’idée de remplacer ce mélange par de la tequila blanche scintilla alors dans leurs esprits. Après l’avoir chauffé à 800 degrés, le résultat fut plus impressionnant que prévu : les diamants formés furent à la fois relativement purs et très résistants. L’originalité de cette expérience semble trouver sa place dans de nombreuses applications industrielles. En effet, certains composants électriques peuvent nécessiter ce genre de films pavés de diamants enivrés.

Ces diamants synthétiques n’atteignent toutefois pas le niveau de pureté des diamants bruts, les rendant difficilement commercialisables dans le domaine de la joaillerie.