Le célèbre « Tiffany Diamond » prend des vacances à Paris

A l’occasion de l’ouverture de son nouveau flagship store parisien, la maison de joaillerie Tiffany&Co a décidé d’exposer une des plus célèbres pièces de sa collection : le Tiffany Diamond, un diamant jaune exceptionnel de 128 carats, fierté de la maison, est donc visible sur les Champs-Élysées et fera le bonheur des amateurs de pierres précieuses.
Afin d’assurer sa sécurité, le transport a été effectué par jet depuis son emplacement habituel dans la boutique de la 5ème Avenue, à New-York.

Le diamant a été extrait en 1877 dans la mine de Kimberley en Afrique du Sud, et racheté par Charles Lewis Tiffany pour la somme de 18 000 anciens dollars. Il fut ensuite envoyé pour la taille au Dr. George Frederick Kunz, gemmologiste en chef de la maison à Paris. Le diamant brut de 287,42 carats a été taillé en un coussin de 82 facettes, ce qui est un record pour ce type de taille dont le nombre de facettes traditionnel est de 58.

Le diamant n’a été mis en vente qu’une seule fois: c’était en 1972 et ce pour une durée de 24h au prix de 5 millions d’anciens dollars (25 millions de nos jours) mais il n’a trouvé aucun acheteur. Selon la maison, seules deux femmes auraient donc eu la chance de le porter : la première est Mary Whitehouse lors du Tiffany Ball à Newport en 1957, où le diamant était à l’époque monté sur un sublime collier de diamants. Puis la seconde fut Audrey Hepburn en 1961, pour la promotion du film « Breakfast at Tiffany’s » (« Diamants sur Canapé » en français). Cette fois-ci, le Tiffany Diamond fut monté sur un collier en ruban serti de diamants blancs et dessiné par le créateur joailler parisien le plus célèbre de l’époque: Jean Schlumberger. Le talentueux créateur est aussi celui qui dessina la fameuse broche « Bird on Rock », toujours composée de diamant et du Tiffany Diamond.

C’est donc un événement exceptionnel que nous offre la maison Tiffany&Co en exposant ce magnifique diamant jaune dans notre capitale. Un événement à ne rater sous aucun  prétexte, tant pour la beauté du diamant que pour celle de la nouvelle boutique.