Le diamant Wittelsbach

 

enchere-diamant

 

 

Le Wittelsbach est l’une des pierres les plus célèbres au monde. Mais en quoi ce diamant est-il exceptionnel ? Zoom sur son histoire et ses caractéristiques.

Un diamant royal

Le Wittelsbach (ou Der Blaue Wittelsbacher) arbore une couleur unique, d’un bleu-gris particulièrement intense. Il aurait été extrait d’une mine indienne aux environs du XVe siècle. Le roi Philippe IV d’Espagne l’aurait acheté en 1664, afin d’enrichir la dot de sa fille. C’est ainsi que le Wittelsbach a intégré les joyeux de la couronne d’Autriche avant de passer aux mains de la royauté de Bavière. A partir de 1951, la célèbre pierre passe entre les mains de nombreux bijoutiers qui, connaissant sa valeur et son histoire, n’hésitent pas à mettre le prix fort.

 

Un joyau prisé par les connaisseurs

Au départ, le Wittelsbach faisait 35,56 carats et se dotait d’une pureté VS2. Le 10 décembre 2008, il est acheté par Graaf, un bijoutier qui a payé 16,4 millions de livres sterling pour s’offrir ce joyau à une vente aux enchères. C’est alors le diamant le plus cher au monde. Sa passion pour la joaillerie diamant incite Graaf à retailler la pierre, dans l’objectif d’accroître sa valeur marchande. Le Wittelsbach perd 4 carats mais elle gagne en pureté, passant du VS2 à IF. C’est un chinois ayant tenu à son anonymat qui a fait l’acquisition de la pierre retaillée, en 2011. On ignore à quel prix il l’a obtenu, par contre, on peut être certain qu’il s’agit désormais d’un diamant totalement dépourvu d’impuretés.